Accueil > Divers > Que deviennent les noms de domaine expirés ?

Que deviennent les noms de domaine expirés ?

vendredi 11 septembre 2020, par Mathieu

Les sites Internet naissent, vivent et meurent au bout d’un moment. Beaucoup d’éditeurs décident de ne plus renouveler la location des noms de domaines. Le devenir de ces adresses reste flou pour le grand public. Cependant, les acteurs du référencement pourraient les récupérer pour en faire un pbn seo ou autres.

Ces noms de domaine expiré sont indispensables pour la SEO

Souvent loué à l’année, le nom de domaine est un identifiant qui permet de distinguer un site d’un autre. L’éditeur peut l’abandonner pour diverses raisons, notamment la difficulté à faire décoller son affaire. Quand ils sont bien pensés, ces adresses expirées peuvent encore être utiles le référencement naturel. Les spécialistes de la visibilité sur Google récupèrent les backlinks. Ce sont les liens externes qui pointent vers le site obsolète. Le responsable du SEO peut faire en sorte de les associer à de nouvelles pages ou bien des produits. Les moteurs de recherche n’ont rien contre cette pratique du moment que la redirection enrichit l’expérience de l’internaute. Par ailleurs, ce sont souvent les mêmes marques ou entreprises qui exploitent leurs anciens noms de domaine. Il est aussi possible pour un tiers de les récupérer et de les utiliser à bon escient, avec l’accord du propriétaire.

Un moratoire pour récupérer une adresse abandonnée

Lorsqu’un éditeur de site ne renouvelle pas la location d’un nom de domaine, ce dernier n’est pas directement supprimé. Il a toujours la possibilité de récupérer s’il le souhaite. Quel que soit le motif de cet abandon, l’hébergeur lui accorde une certaine période pour permettre de signer un nouveau contrat. La date d’expiration varie d’un prestataire à l’autre. La plupart des bureaux d’enregistrement maintiennent une transition de 45 jours. Pendant cette période, le site peut déjà être inaccessible pour les visiteurs. Par contre, le propriétaire peut à tout moment le réactiver. Durant ce moment de grâce il est possible pour l’ancien titulaire de restaurer son portail Web. Passé un certain nombre de semaine, la rédemption des pages occasionne un surcoût. Pendant ce temps, d’autres personnes ou entreprises intéressées par le nom de domaine peuvent aussi surenchérir. Elles peuvent tout simplement les racheter.

Suppression ou réincarnation des domaines expirés

Le référenceur lambda peut trouver et exploiter les noms de domaine abandonnés. Des revendeurs se sont aussi spécialisés dans ce marché. Ils détiennent toute une liste avec de nombreux choix. Parfois, les identifiants sont tellement intéressants que les éditeurs font une réservation. Pour les adresses de second plan, il est toujours possible de tirer profit des liens externes, notamment avec le pbn seo. La gestion de backlinks reste toute une affaire sur laquelle les algorithmes gardent un œil avisé. Les sanctions peuvent rapidement tomber en cas d’abus. De toutes les manières, il faut prendre contact avec le bureau d’enregistrement qui détient le nom de domaine. D’autres approches moins conventionnelles sont également possibles. Elles sont surtout utilisées pour ceux qui s’aventurent dans le black hat SEO. Ce sont des méthodes de référencement qui sortent du cadre recommandé par Google et ses semblables. Parfois, des éditeurs usurpent tout bonnement l’identité d’une autre marque à son insu.